Mairie de Paris

 

 

 

PRISE DE VUE NUMERIQUE
CREATION ET RETOUCHE LIGHTROOM ET PHOTOSHOP
FINALISATION : ARCHIVAGE ET DIFFUSION WEB

Nous avons opté pour proposer dans une même formation l’intégralité des différentes branches du numérique, afin que l’étudiant soit parfaitement maître de la chaîne de création. Il aura les capacités pour exécuter les travaux lui même et il sera à même de dialoguer avec un sous-traitant : prise de vue, archivage, post-traitement correctif ou créatif, impression, et diffusion sur un site personnalisé. L’originalité d’aborder dans une même formation ces différentes phases de la chaîne image, permet également de traiter explicitement les interactions multiples. Par exemple prévoir, dès la prise de vue, le degré de rattrapage des zones trop sombres et prendre les photos en conséquence.

La prise de vue numérique sur un certain nombre de points concernant la qualité (comme la finesse de la restitution des petits détails) et la commodité, dépasse désormais la photo argentique. Ceci n’empêche pas une complexité importante des réglages, avec une profusion de modes automatiques et manuels, qu’il s’agit de choisir en accord avec la situation. Les uns et les autres demandent une compréhension de fond méthodique, que la formation propose de transmettre par une investigation théorique et une pratique dirigée, qui occupera un tiers de la durée .

Actuellement on peut supposer que toute photo publiée, news,  documentaire, plasticienne, illustration ou  mode, d’origine argentique ou numérique, a été traitée avec un logiciel de retouche – pour une simple nettoyage de micro-rayures  l’adaptation des couleurs au contexte de publication, l’élimination des problèmes de peau, mais aussi pour des corrections plus fortes comme les contre-déformations ou le rattrapage de photos partiellement ou entièrement sous-exposées. A part ces très nombreuses options de modification corrective, les possibilités créatives par photomontage, discrètes ou manifestes, et/ou  l’apport de typographie, sont captivantes.  En conséquence notre formation consacre une part majeure à la retouche créative et corrective, avec ses logiciels phares : Lightroom et Photoshop. Par ailleurs, depuis que Lightroom et Photoshop sont proposés à l’abonnement au lieu de l’achat, leur utilisations et mises à jours sont devenus beaucoup plus abordables que dans le passé.

La prise de vue numérique invite à emmagasiner un grand nombre d’images. Plus que jamais une méthode d’archivage, avec mots clefs,  s’impose. Lightroom donne des solutions qui sont explorées dans nos cours. Dans un cadre professionnel, en plus d’une présentation papier, il est  désormais recommandé d’envisager la complémentarité d’une présentation web de ses photos par site Internet. C’est la dernière partie du programme, elle aussi basée sur Lightroom.

Afin de se confronter à l’exigence d’un haut degré de qualité d’image, l’enseignement est axé vers la photo de reportage et  ses déclinaisons artistiques : la photo de rue, le reportage subjectif, le reportage décalé.

PREREQUIS

Etre familiarisé avec le traitement de texte sur MAC ou PC.

ORGANISATION DE L’ENSEIGNEMENT

L’étudiant doit consacrer 2 temps par semaine à l’apprentissage : un cours hebdomadaire de 2 heures, au centre, et une mise en pratique de 3 heures, au centre ou à domicile. Pendant le cours il reçoit le savoir faire par   des explications de fond, des démonstrations et des applications immédiates, selon une progression graduelle. La séance de pratique sert à l’assimilation de ces connaissances par des exercices imposés et libres. Il travaille en autonome, aidé en cas de blocage informatique par une hotline. Au cours suivant ses exercices sont commentés et corrigés. Les critères sont la finesse des images  et l’efficacité de sa méthode de travail, dans le cas fréquent où plusieurs cheminements sont possibles pour un même résultat.